Sous la pluie de #Paris, un café, un pavé, et #PSG

Si toi aussi, t’as le zygomatique engourdi avant le café, tu ronchonnerais contre la neige s’il y en avait encore, tu râlerais volontiers contre le froid s’il ne s’était échappé ailleurs, tu pesterais grave contre les pollens si ton rhume des foins se décidait à vraiment arriver, et tu ricanerais bruyamment (mais jaune) contre le patakès de #Velib’ s’il n’y avait pas des paquets d’autres marques de vélos en libre service en ville, entre autres grognements de parigot jamais content, sinon carrément fan de Souchon, toi aussi tu ferais mieux d’aller pêcho un pavé du quartier latin sur une plage de la Sorbonne autour d’un chantier rouillant sous la pluie, plutôt que de lire les journaux de ce matin, sinon toi aussi tu vas commencer la journée comme un supporter des Tuche du foot qui a encore pris un pavé espagnol sur la tronche …

Encore bravo, les gars (sinon, si vous vous fichez des étranges défaites françaises au foot, y’a aussi des photos dans des journaux, des spots publicitaires sur Youtube, et du Périscope dans Twitter sur des gamins en short de babyfoot faisant semblant d’être entrepreneurs dans des pouponnières à StartUp, mais c’est moins sportif glamour, en général, les loser prennent beaucoup moins de pognon aux gogos, sauf exceptions bien vues à la TV et géonpis appréciés des journalistes spécialisés en enfumage de pigeons, se vendent moins cher aux requins étrangers conseillés ou pas par d’ex ministres éphémères et autres hauts fonctionnaires défroqué(e)s, à moins d’avoir réussi à se brancher sur un fleuve durable de pognon public et/ou des masses de couillons pouvant et voulant claquer leur crédit gratuit plutôt que de payer des impôts, et se montrent moins, ou alors pas aux heures de grande fréquentation par les photographes, dans les carrés VIPeople aussi garnis que les soirées libertines de l’ex futur locataire à titre gracieux du Palais de l’Elysée tombée sur une savonnette dans une salle de bain new-yorkaise, ou que les banquettes arrières des Porsche de ses fil(le)s de pub favori.te.s).

Reno – 7 mars 2018

Ps : Souchon, c’était bon …

PS2 : PSG, avec ou sans le fric du Qatar et les mercenaires aux pieds carrés à force de ne s’en servir que pour peloter les pédales de leurs bagnoles de dealers, c’est carrément bidon.

Publicités

Une réflexion sur “Sous la pluie de #Paris, un café, un pavé, et #PSG

  1. Pingback: #PSG a encore les fesses rouges, mais c’est moins grave que si une équipe française avait perdu (#RememberSeville1982) | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s